4 citations positives tirées de livres fantastiques qui boostent ma motivation

lundi 15 mars 2021

Parce que l'inspiration se trouve partout
paire de chaussures noires, sur des escaliers, panneau où on lit Flying Lessons

Souvent, lorsqu'on parle de "citations inspirantes", on pense soit à des livres de philosophie, soit à ces fameux livres de développement personnel. Et cela a du sens : ces derniers sont principalement conçus pour nous inspirer et nous motiver, tandis que la philosophie vise à explorer et cultiver la sagesse. Mais pour ma part, même si je lis certains de ces livres, ils ne forment pas la plus grande part de mes lectures : depuis très jeune, j'adore me plonger dans des mondes fantastiques. J'apprécie tout particulièrement ce qui est appelé en anglais "Young Adult Fantasy" — on pourrait traduire ce nom par "livres fantastiques pour jeunes adultes", mais il me semble que la catégorie française serait peut-être simplement Fantasy ou Fantasy jeunesse. Au fil des années, j'ai pu observer que la sagesse se cache dans toutes sortes d'histoires. Certains des mots que je croisais dans mes lectures restaient avec moi, et m'aidaient au quotidien. Je n'ai pas eu à chercher activement des citations pour cet article ; il est constitué de citations qui me reviennent souvent à l'esprit, et font partie du répertoire de phrases-mantras qui m'aident à me motiver, ou à me souvenir de mes valeurs et à les appliquer dans ma vie quotidienne.

"This action will have no echo."

"Cette action n'aura pas d'écho." Inej Ghafa dans Crooked Kingdom (La Cité corrompue), par Leigh Bardugo. Deuxième livre de la duologie Six of Crows.

Version plus complète de la citation : "Mati en sheva yelu. This action will have no echo. It means we won't repeat the same mistakes, that we won't continue to do harm."

Lorsque j'ai découvert celle-ci dans le deuxième Six of Crows, ça a été un véritable déclic. Pour le contexte : le principe derrière cette phrase est que dans la culture d'Inej (les Suli) il n'y a pas de mot pour demander pardon. À la place de demander pardon, de s'excuser, on promet de ne pas répéter les mêmes erreurs. Je crois que, peut-être, la raison pour laquelle cette citation m'a beaucoup marquée, c'est que j'ai tendance à m'excuser beaucoup, sans même y penser. On dit souvent que les excuses n'ont pas de sens, mais on ne remet pas forcément en question l'acte de s'excuser. Je ne dis pas qu'il ne faut pas demander pardon lorsqu'on commet une erreur, mais qu'il faut aller plus loin. Demander pardon est important, mais d'une manière, je trouve qu'il est encore plus honorable de faire la promesse de ne pas recommencer. "Cette action n'aura pas d'écho" est un engagement, qui à force est devenu presque une philosophie pour moi. En réalité, cela m'enlève un poids, une culpabilité, et me permet de passer à autre chose lorsque j'ai raté, ou mal fait quelque chose. Plutôt que de se perdre dans à regretter le passé, l'idée est de regarder vers l'avenir et d'activement éviter de répéter ses propres erreurs. Cela permet de reconnaître ses erreurs, ce qui est le principe de s'excuser, mais en regardant vers l'avant plutôt qu'en arrière.

"There's no shame in crawling when one can't walk."

"Il n'y a pas de honte à ramper lorsqu'on ne peut pas marcher." Po dans Graceling, par Kristin Cashore. Premier livre de la quadrilogie Graceling

Les livres Graceling étaient jusqu'à peu une de mes trilogies fantastiques favorites — c'est-à-dire jusqu'à ce qu'un quatrième paraisse au début de l'année ! C'est donc une de mes séries de fantasy de prédilection. Encore une fois, il s'agit de "Young Adult Fantasy" américaine — j'aimerais pouvoir dire que les rayons francophones sont aussi bien fournis. Cette citation est assez littérale dans le livre, pourtant je ne peux pas m'empêcher d'y voir un sens symbolique. On connaît tous et toutes des jours "sans", des jours où on se sent capable de beaucoup moins que la normale, où on n'avance pas, où chaque tâche, même celle qui paraît si anodine d'ordinaire, est ressentie comme une montagne à gravir. Lorsque j'ai un jour comme ça, cette citation me revient parfois à l'esprit. Elle m'aide à avancer. Souvent, lorsque j'ai quelque chose de difficile et important à faire — généralement pour mes cours — je me retrouve paralysée : plus la deadline approche, moins je me sens capable de faire quoi que ce soit. Puis, je me rappelle de cette citation — "il n'y a pas de honte à ramper lorsqu'on ne peut pas marcher" — et j'essaie d'arrêter de me concentrer sur ce que je me sens incapable de faire, et de penser à ce que je peux faire. Écrire cette dissertation semble impossible : OK. Est-ce qu'il m'est possible d'ouvrir le document ? D'y écrire mon nom ? De me fixer comme objectif d'écrire juste une seule phrase ? Je rampe, symboliquement, puisque la marche normale ne semble pas fonctionner aujourd'hui. En rampant, on avance un peu, et c'est mieux que rien.

"Faithless is he that says farewell when the road darkens."

"Sans foi ! Tel est celui qui dit adieu lorsque la route s'assombrit." Gimli dans The Fellowship of the Ring (La Communauté de l'Anneau), par J.R.R. Tolkien. Premier livre de la trilogie Lord of the Rings (Le Seigneur des Anneaux).

On sort ici du genre YA tout en restant dans la fantasy. Si tu n'as pas vécu dans un trou (auquel cas : bienvenue à la lumière du jour !), tu as probablement déjà au moins entendu parler de la trilogie du Seigneur des Anneaux. J. R. R. Tolkien est souvent considéré comme le père de la fantasy telle qu'on la connaît aujourd'hui. Et en plus de contenir des nains, des elfes, des hobbits et des ents, ses livres contiennent parfois des petits morceaux de sagesse. Le premier est celui ci : "celui qui dit adieu lorsque la route s'assombrit est sans foi". Cette citation m'aide lorsque je fais face à une nouvelle situation, à une épreuve, ou à une difficulté, et que je suis tentée d'abandonner. Les mots de Gimli me rappellent d'y croire un peu plus, de tenter le coup, d'être courageuse parce que peut-être que de l'autre côté du moment difficile, je trouverais quelque chose qui en aura valu la peine.
Il est peut-être pertinent, par contre, de voir la citation dans sa version un peu plus complète : “Faithless is he that says farewell when the road darkens,' said Gimli. 'Maybe,' said Elrond, 'but let him not vow to walk in the dark, who has not seen the nightfall.” ("Sans foi ! Tel est celui qui dit adieu lorsque la route s'assombrit", dit Gimli. "Peut-être", répondit Elrond, "mais ne laisse pas jurer de marcher dans le noir celui qui n'a pas vu la tombée de la nuit.") Bon, tout de suite, c'est un peu moins motivant… mais je ne pouvais pas m'empêcher de vous donner aussi la sagesse d'Elrond : il est facile de parler, et de se croire assez courageux pour faire face à une épreuve, mais on ne connait pas toutes les difficultés avant de les avoir expérimentées — il vaut mieux prendre une torche, peut-être …? Donc, voilà comment on pourrait s'inspirer des deux parties : "aie foi en toi, mais sois préparé-e à ce que l'inconnu te pousse à la remettre en question" (bon c'est pas exactement ça, mais j'ai essayé…).

"All we have to decide is what to do with the time that is given us."

"Tout ce que nous avons à décider, c'est que faire du temps qui nous est donné." Gandalf dans The Fellowship of the Ring (La Communauté de l'Anneau), J.R.R. Tolkien.

(Oui, la matière de cet article devient plus faible, j'ai deux citations du même bouquin… mais je les aime les deux !)
Celle ci m'aide lorsque je me sens un peu dépassée par toutes les choses que j'ai à faire, et que je me retrouve trop stressée pour faire quoi que ce soit. Elle forme un bon rappel de se concentrer sur ce qu'on peut contrôler, plutôt que de se laisser submerger par toutes les choses qui sont au-delà de notre contrôle. Même si la situation semble difficile, tout ne dépend pas de nous, ou alors pas dans l'immédiat : le seul petit pas qu'on a à faire, c'est de décider quoi faire avec le temps et l'énergie et le temps qu'on a. La suite, on la gérera quand elle viendra.

Voilà — c'est tout, pour le moment. Peut-être que cet article aura prouvé que l'inspiration et la motivation peuvent se cacher partout, même là où on ne les cherche pas.

Question du jour : Et toi, as-tu des citations ou des mantras qui te viennent de sources surprenantes ?

Salutations fantastiques,
Emilie

Si tu es intéressé-e par mes lectures, n'hésite pas à me demander en amie sur Goodreads !

crédit image titre : Bee Felten-Leidel (unsplash)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire