Les bonnes résolutions de nouvelle année...

mardi 1 janvier 2019

...et pourquoi je les aime même si on ne les tient pas.
main tenant un feu de bengale allumé

Bonjour et bonne année 2019 ! (Et joyeux mardi si tu t'en fiches ou si tu n'utilises pas le calendrier grégorien.) Aujourd'hui, j'inaugure ce blog. Ça fait une année que c'est un projet, et je me suis dit que c'était le bon moment pour que ça devienne un peu plus qu'un projet : le début d'une nouvelle année, le début d'une nouvelle aventure… tu vois l'idée. Et pour continuer dans ce délire de nouveau départ pour la nouvelle année, j'ai décidé que ce tout premier article parlerait de bonnes résolutions. Tu sais, ces nouvelles habitudes que tu voudrais avoir et que tu oublies avant mi janvier, ou ces projets que tu voudrais mener à bien et que tu commences à peine avant d'abandonner… Il est vrai que selon moi, rares sont les personnes qui tiennent toutes leurs résolutions. Et peu rares sont celles qui n'en tiennent aucune. Il y a quelques années, j'avais décidé que c'était complètement débile, que ça n'avait pas de sens, et que je n'allais plus en prendre. Mais aujourd'hui, j'aimerais défendre l'idée que même si on ne les tient pas, les bonnes résolutions servent à quelque chose. Peut-être que ça te motivera à en prendre cette année si tu n'en n'as pas l'habitude, ou que ça te rendra moins déprimé·e de ne pas avoir tenu celles de l'année dernière. J'aimerais aussi réfléchir à comment prendre de bonnes bonnes résolutions. Et en bonus à la fin de cet article : quelques unes de mes bonnes résolutions pour 2019.

L'utilité possible des résolutions

Les bonnes résolutions donnent de la motivation et une direction à suivre

C'est vrai que ça ne sert à rien d'attendre le début de l'année pour prendre de bonnes habitudes et pour instaurer des changements positifs dans ta vie. Mais le fait de prendre le temps d'y réfléchir à un moment de l'année permet de se motiver, et de se donner une direction pour essayer de s'améliorer — dans ce cas-là, c'est au début de l'année, mais ça pourrait être à un autre moment, comme à ton anniversaire (bon dans mon cas, vu que je suis née un 30 décembre, ça ne changerait pas grand chose). Ça ne veut pas dire non plus qu'on ne peut pas faire ce genre de réflexion à d'autres moments dans l'année, et souvent les objectifs changent, mais je trouve que cette période est un bon moment pour ça. Bref, les bonnes résolutions sont un bon exercice en début d'année, pour se motiver et identifier les objectifs qui sont importants, et pour avoir une (ou des) direction(s) dans la/lesquelle(s) concentrer l'énergie qui n'est pas prise par le travail ou les études.

Les bonnes résolutions permettent un suivi de ta vie et de tes progrès

En plus de te permettre de savoir un peu mieux où tu veux aller, les résolutions te permettront aussi de regarder en arrière, et de voir d'où tu viens. J'aime bien regarder les résolutions que j'avais prises au début de l'année qui s'achève ou qui vient de s'achever, non seulement pour voir si je les ai tenues, mais aussi pour voir si les choses qui me tiennent à coeur ont changé. Souvent, j'aurais envie de re-prendre certaines résolutions pour l'année suivante, mais pas toutes, même si je ne les ai pas réalisées, parce que mes priorités ont changé. Du coup, les résolutions permettent aussi de faire le bilan à la fin de l'année, et dans certains cas, de te rendre compte de comment tu as avancé ou t'es amélioré·e cette année sans vraiment t'en rendre compte. Dans d'autres cas, peut-être que ce ne sera pas aussi positif, mais ça permettra peut-être aussi de réfléchir à comment essayer de rendre l'année suivante un peu plus positive ou productive. En tout cas, je sais qu'il y a deux ans, je n'avais pas pris de résolutions au début de l'année, et j'ai été assez déçue de ne pas les retrouver à la fin, ne serait-ce que pour m'amuser des grands espoirs de moi-du-passé.

Comment prendre de bonnes bonnes résolutions ?

Bon, d'accord. Je ne peux pas prétendre que je détiens la vérité ultime à propos des résolutions et des objectifs, loin de là. Je ne peux pas non plus dire que j'ai toujours tenu mes résolutions, ni même que j'ai tenu celles que j'avais prises l'année passée. Mais j'ai quelques idées de comment on pourrait rendre les résolutions qu'on prend plus efficaces et accessibles, que je vais appliquer aux miennes aussi pour essayer de faire mieux qu'en 2018. On verra bien si ça fonctionne.

Réfléchis à ce qui est important pour toi

Peut-être que ça sonne bien de décider de te mettre au sport, mais si tu n'as aucune motivation concrète derrière, et qu'en réalité tu accorde trop peu d'importance à ta silhouette pour aller à la salle de fitness deux fois par semaine, ça risque de rater. Par contre, si tu prends une bonne résolution en lien avec quelque chose que tu apprécies ou en lien avec la personne que tu aurais vraiment envie de devenir, il y a probablement plus de chances que tu la tiennes. C'est l'idée de l'importance du why, du "pourquoi" : il est plus facile d'être motivé·e pour faire quelque chose si tu sais pourquoi tu le fais. En regardant mes résolutions de l'année passée, je me rends compte que j'ai pris des résolutions concernant des choses un peu "secondaires", ce qui fait qu'en voyant que je ne les ai pas très bien tenues, je me sens coupable pour des trucs pas très importants. C'est un peu triste. Mais même en te fixant des objectifs qui te parlent vraiment, ce n'est absolument pas garanti de fonctionner, ce qui m'amène au point suivant.

Fixe-toi des objectifs réalisables et précis

Peut-être que ce n'est pas possible pour toi de faire une aquarelle par jour, même si c'est quelque chose que tu adores. Par contre, peut-être que c'est possible de le faire une fois par semaine, ou même d'essayer de le faire juste un peu plus souvent que tu le fais maintenant. Te fixer des bonnes résolutions que tu es capable de réaliser, ou en tout cas d'entamer sans être trop impressionné·e par l'ampleur de la tâche les rendra plus faciles à tenir — c'est évident, et pourtant qui n'a jamais décidé de commencer à faire absolument tous les jours quelque chose qu'il ou elle faisait très rarement, sous peine d'avoir complètement raté son objectif ? Peut-être que certains ont réussi, mais ce n'est quand même pas mettre toutes les chances de son côté... Quelque chose qui peut aussi aider, en plus de ne pas voir trop grand, c'est de ne pas se fixer des objectifs trop vagues : plutôt que de décider de "lire plus" cette année, il faudrait peut-être se donner l'objectif de lire 10 livres cette année (ou 20, ou 30, ou plus, dépendant de tes habitudes et du temps à ta disposition). Personnellement, je me suis fixée mon objectif de lecture par rapport au nombre de livres que j'ai enregistré sur goodreads en 2018. Du coup, il est précis, et potentiellement adapté à mes capacités.

Fais en sorte de ne pas oublier tes bonnes résolutions

Je crois que c'est un mal dont beaucoup d'entre nous sont atteint·e·s : nous oublions nos bonnes résolutions, ce qui les rend extrêmement difficiles à tenir. C'est quelque chose que je lis ou entend souvent à propos des objectifs qu'on se fixe (cf les ressources proposées à la fin de l'article) : il faut revoir régulièrement ses objectifs et les garder en tête pour s'y tenir. Cela semble logique : si tu n'es pas au courant que tu essaies de faire quelque chose, tu as peu de chances d'y arriver. Donc, il faut trouver une manière de revoir tes objectifs ou tes résolutions régulièrement ; ça peut être en les affichant quelque part, ou en les notant dans un carnet que tu utlises quotidiennement (comme ton Bullet Journal si tu en utilises un), ou encore en les écrivant dans une note de téléphone que tu consulterais régulièrement. Certains, comme Lavendaire, recommandent de consulter ses objectifs tous les soirs avant de dormir. Je trouve que c'est un peu exagéré, mais l'idée est de les garder à l'esprit pour continuer à avancer vers ce qu'on veut.

Le mot de la fin : les résolutions ne sont pas gravées dans la pierre

Je sais que les résolutions sont censées être valables pour toute l'année, et peut-être que ce que je vais dire contredit un peu ce que j'ai dit plus haut, mais si tu te rends compte que l'une de tes résolutions ne correspond pas ou plus à ce que tu as envie ou besoin de faire, rien ne t'oblige à continuer à (essayer de) t'y tenir. Comme je l'ai dit plus haut, les résolutions peuvent servir à donner une direction et un feeling à un moment donné, mais rien n'empêche de les changer ou de juste ne plus en tenir compte. Par exemple, j'avais décidé de participer à la NaNoWriMo (National Novel Writing Month) en 2018, mais je me suis rendue compte en réfléchissant à mon expérience en 2017 que ce n'était vraiment pas pour moi, alors je ne l'ai pas fait, et ce n'est pas grave. Et puis, en vrai, ce n'est même pas grave de les oublier, les résolutions, parce que c'est pas si important (oui, j'ai écrit tout un article dessus, et maintenant je dis qu'on s'en fiche). J'aime bien le moment où je décide de bonnes résolutions, et je savais que j'en avais fixé au début de 2018, mais quand j'ai ouvert mon journal à cette page-là, j'ai réalisé que j'avais totalement oublié ce que j'avais décidé de faire — pourtant, je n'avais pas complètement raté mon année pour autant. La résolution que j'avais le mieux tenue était de "réfléchir à un blog" : je suis même allée plus loin que ça, puisque tu lis ceci — pour une fois, je n'avais pas vu trop grand. Mais pour la plupart des autres résolutions, je les avais oubliées, et le taux de "réussite" était plus bas, soit parce que je ne les avais pas très bien choisies et formulées, soit parce que mes objectifs avaient changé.

Bonus : quelques un(e)s de mes résolutions et objectifs pour 2019

  • essayer de tenir ce blog régulièrement en postant environ un article par semaine (j'imagine déjà ne pas avoir tenu celle-là et que tu sois en train de rire en lisant ça, mais gardons espoir)
  • consommer (les vêtements, etc.) de manière plus (éco-)responsable et éthique en achetant moins (neuf) et en recyclant plus
  • terminer un dessin ou une peinture (oui, ça paraît facile, mais j'en suis apparemment incapable)
  • garder mon grand projet de BD/webcomic en tête pour continuer à développer des idées
  • finir de lire 35 livres (bandes dessinées incluses)

C'est la fin de cet article inaugural, qui, je l'espère, t'aura plus. N'oublie pas que dans tous les cas c'est probablement pas si grave si tu n'as pas fait ce truc que tu t'étais promis·e de faire cette année, et ça ne vaut peut-être pas la peine d'être méchant·e avec toi-même, surtout si tu ne le serais pas du tout avec quelqu'un d'autre qui n'aurait pas tenu cette promesse.

Question du jour : Quelles sont (quelques unes de) tes bonnes résolutions pour cette année ?

J'ai hâte de te retrouver (si tu veux) dans les commentaires, et te souhaite de bien te remettre si tu as la gueule de bois, et une bonne journée quand même si tu as été raisonnable cette année,
Emilie


Quelques ressources sur les objectifs et les résolutions (en anglais) :


crédit image titre : Kaique Rocha (pexels)

7 commentaires:

  1. Hello et bienvenue dans la blogosphère :) Très belle année 2019 à toi et beaucoup de jolis accomplissements personnels et professionnels :)

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de me lancer aussi :) très bonne année à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour ces belles résolutions et pour le début de ton blog!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces bon conseils et bonne année à toi !

    RépondreSupprimer