Mon coup de cœur inconnu : Chroniques de l'Université invisible de Maëlle Fierpied

mardi 15 janvier 2019

livre dont la couverture est noire et décorée d'idéogrammes inconnus

Bonjour ! Dans cet article, je vais te parler d'un livre que j'aime beaucoup, mais dont je n'ai jamais entendu personne parler (à part si je le leur avait prêté moi-même), et sur lequel je n'ai jamais rien lu, d'où le fait que je le considère comme un coup de cœur inconnu. Il s'agit des Chroniques de l'Université invisible, écrit par Maëlle Fierpied. J'ai découvert ce livre quand je devais avoir entre 12 et 13 ans — j'ai dû être séduite par la couverture, que je trouve toujours jolie et mystérieuse — et ce fut le coup de foudre : j'ai adoré. Aujourd'hui, il ne figure peut-être plus à une aussi bonne place dans ma liste de livres préférés, mais il garde un statut particulier dans mon cœur. Je trouve intéressant d'en parler parce qu'il est peu connu, et parce que c'est un livre fantastique francophone alors que je lis beaucoup de livres fantastiques en anglais, puisque le marché est un peu plus fourni, ou en tout cas parce qu'on en parle plus.

Ce que le livre raconte

Mélusine, Framboise et Tristan sont des adolescents aux pouvoirs particuliers qui vont se faire recruter par l'Université invisible, une école secrète (un peu louche) destinée à certains enfants ayants des aptitudes surnaturelles. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas trop spoiler, mais leur vie ne va pas être de tout repos malgré le refuge protégé que prétend leur offrir l'Université. Il faut s'attendre notamment à des vampires et à des rébellions.

Un monde et des personnages originaux

Ce que j'ai apprécié dans ce livre empreint d'humour, c'est son monde original et plutôt bien construit dans lequel j'avais aimé me plonger, et ses personnages attachants (même si souvent ils sont agaçants). Le récit est captivant, puisque je me souviens avoir eu du mal à lâcher le livre, impatiente de savoir la suite de cette histoire pleine de surprises. J'avais aussi beaucoup aimé le côté « vague » du contexte de l'histoire, qui ne créait pas du tout un manque pour moi qui aime bien être un peu perdue : on ne sait pas quand ni où l'action se situe, et on a l'impression d'être dans une société légèrement futuriste, sans vraiment comprendre. Cet aspect peut paraître maladroit mais c'est quelque chose qui m'avait plu. Il y a aussi un jeu sur la narration et la structure du livre. Le roman est divisé en plusieurs parties (quatre « livres »), et ces parties fonctionnent différemment : le récit passe notamment de la première à la troisième personne, et change un peu de ton d'une manière qui, je trouve, correspond au personnage sur lequel il se centre. C'est un peu un exercice de style qui pourrait faire brouillon mais que j'ai aimé.

Un livre imparfait mais intéressant

Mais ce livre n'est de loin pas parfait. L'intrigue a certes réussi à me tenir en haleine et m'avait impressionnée à la première lecture, mais plus j'y pense (et plus je lis des avis négatifs pertinents), plus j'y vois des imperfections et des maladresses. J'ai jeté un coup d’œil aux quelques avis sur goodreads et c'est plutôt mitigé.

Pourtant, même si ce roman n'est pas sans défaut, ça reste un gros coup de cœur pour moi, et c'est pour ça que j'ai eu l'idée d'en faire un article. Alors, malgré les points négatifs et la réception minime et mitigée du livre, si tu aimes bien les livres fantastiques et que tu n'as pas peur de te plonger dans un roman jeunesse, n'hésite pas à découvrir celui-ci. Peut-être qu'il plairait plus à un ado de l'âge auquel je l'ai découvert, et peut-être que je ne l'aimerais pas autant si je le découvrais maintenant, mais je pense que ce livre a malgré tout quelque chose d'intéressant à offrir.

Question du jour : Est-ce qu'il y a un livre, un film, ou une série que tu adores et que peu de gens connaissent ?

Salutations bibliophiles,
Emilie


Ressources :


Le livre sur goodreads
Mon profil sur goodreads


crédit image titre : Je vois la vie en prose

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire